Les Témoignages

Un plan de mobilité ? Pourquoi ?

Les témoignages des membres du groupe de travail de l'Afuzi : 

 

JP. PEREZ-SEVA (Cadre ingénieur KONTRON)
"Ayant la chance d'habiter proche de mon lieu de travail mais aussi et surtout dans une région ensoleillée, il me parait naturel d'utiliser le vélo comme moyen de locomotion. C'est une bonne dose de courage qu'il nous faut nous cyclistes pour y accéder, y circuler, sans trottoir, ni piste cyclable impossible pour les piétons ou à un cycliste de circuler en sécurité ... L'alternative à la voiture est fortement souhaitée mais fréinée par manque de sécurité et de moyen mis à disposition dans la zone industrielle. C'est pourquoi je me suis porté volontaire à ce plan de déplacement inter-entreprises. "  

 

M.SIMON (Directeur Pédagogique "City'Pro Richard Formation")
"Nous nous intéressons au PDIE car la mobilité dans la zone de La Garde est de plus en plus problématique aussi bien pour nos salariés que pour nos clients. En effet, nous voyons augmenter de façon significative le flux de circulation aux abords de zone industrielle de La Garde. Nos clients nous expriment de plus en plus leurs difficultés à rejoindre notre site. Leur temps de trajet est croissant et les alternatives à la voiture quasi inexistantes ... Certains s'orientent donc vers d'autres enseignes afin de ne pas être bloqués dans les bouchons ! Cette situation devient aujourd'hui préoccupante et nous suivons donc le PDIE avec la plus grande attention !"   

 

Alain BERNARD (Chef de Service Administration Générale)
"Mon témoignage pour rejoindre le COPIL de l’AFUZI. En premier lieu une demande de ma direction de prendre en main le PDE de notre établissement  puis une rencontre décisive avec la SG de l’AFUZI qui connait très bien le sujet et sait aussi donner de la motivation aux "entreprises" qui sont en dehors de son périmètre, ce qui en soit est déjà révélateur de vouloir travailler en commun. N’ayant pas eu ou très peu de soutien et d’aide de la part des collectivités de notre "territoire", il était indispensable de frapper à toutes les portes et de se rassembler pour unir nos forces et nos «intelligences». Le challenge que nous allons devoir mettre en œuvre est « colossal » car le retard de notre département et de notre ville centre au sujet des déplacements est «exceptionnel ». Cela fait partie des raisons qui m’ont poussé à rejoindre ce COPIL."   

 

Olivier BLONDEAU (Directeur de l'ESAT "CATVERT")
"Un de nos objectif est la mise en sécurité de la zone industrielle grâce à des aménagements qui font défaut aujourd’hui : trottoirs, rond points ... 
Ces aménagements permettraient aux ouvriers de notre établissement de se déplacer en sécurité pour leurs trajets domicile / travail.
Ils permettraient également de sécuriser certaines zones où nous intervenons.
En charge de la voirie de la zone industrielle, côté La Farlède, l’absence d’accotement, chemin Alphonse Lavallée par exemple, présente un certain risque pour nos équipes."

 

Jonathan GERARD (Responsable Système QSE)
" En tant qu’entreprise de plus de 250 salariés, nous devions mettre en place un plan de mobilité d’entreprise. Grâce à l’AFUZI et au déploiement du plan de mobilité, en regroupant nos forces à celles des autres acteurs de la zone industrielle, nous savons que les actions que nous pourrons mettre en place ensemble auront plus de sens et plus d’impact. Excellente initiative !
Encore merci à notre association de zone d’activités."

 

Vincent BELHANDOUZ (Président de la société "ANIEL")
" Sur 42 salariés qui travaillent tous les jours dans ma société, un seul utilise les transports en commun, car il n’a plus de permis de conduire. Tous les autres viennent en véhicules motorisés, dont de plus en plus en deux-roues, afin d’éviter les problèmes de circulation.Résultat : 3 ATT de plus de 3 mois dus à des accidents de la route en deux-roues. Assez inquiétant.Puis, La majeure partie du personnel de la société (magasiniers) touche un SMIC+. Les frais de leur véhicule représentent un budget important pour eux. Ils pourraient faire des économies substantielles en empruntant les transports en commun, ce à quoi je les encourage. Mais sont pas adaptés et trop irréguliers. Ainsi, lorsque l’AFUZI m’a proposé de participer au COPIL Mobilité, je me suis dit que c’était l’occasion de faire entendre ma voix pour que les choses évoluent dans le bon sens."

 

Lu 798 fois